• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Un amour, tristement, impossible

Un amour, tristement, impossible - Martine Lemieux

J’avais eu plusieurs prétendants dans ma jeunesse, mais l’histoire qui m’avait le plus marqué, était celle d’un garçon qui était prêt à faire n’importe quoi pour moi. Je l’avais rencontré une fête d’anniversaire. Son visage rond et ses oreilles un peu pointues, lui faisaient vaguement ressembler à un lutin, mais il n’était pas vraiment laid. Ce qui me dérangeait surtout, c’était sa petite taille. En effet, il était à peine plus grand que moi. Il ne devait pas avoir beaucoup de succès auprès des filles. Je ne fis que très peu attention à lui, étant déjà en couple avec une autre personne à ce moment-là.

Une amitié naissante

Au fil du temps, comme nous avions des amis en commun, je fus amenée à le revoir souvent, et nous sommes devenus amis. On riait beaucoup ensemble, et en apprenant à le connaître, j’avais commencé à l’apprécier un peu plus, mais ne voulant pas qu’il y ait une ambigüité dans nos rapports, j’avais fait exprès de lui présenter mon copain. En agissant ainsi, j’avais cru que les choses seraient claires pour lui, malheureusement, cela ne l’avait aucunement empêché de me courir après. Je le repoussais systématiquement, et j’ignorais toutes ses avances cependant, lorsque je m’ennuyais, ou lorsque je me disputais avec mon copain, c’était auprès de lui que je courais me réfugier.

Une douloureuse séparation

À chaque fois que j’avais besoin de lui, il répondait présent. Puis un jour, je suis tombée malade en pleine nuit, et comme je n’avais réussi à joindre personne d’autre, c’est lui qui était venu s’occuper de moi. Il était allé me chercher des médicaments à la pharmacie, m’avait préparé une soupe, et était resté à mon chevet. Comme je n’arrivais pas à dormir, nous avions regardé une émission sur le traitement des varices laser, puis un film d’horreur. Sa présence me rassurait, et je le considérais comme un véritable confident. Mais me rendant compte qu’en me comportant ainsi, je ne faisais que lui donner de faux espoirs, j’avais décidé d’être franche envers lui. Il ne voulut rien entendre et m’affirma avec conviction qu’un jour, j’allais finir par l’aimer. J’avais eu recours à tous les moyens pour lui faire comprendre que jamais je n’allais pouvoir ressentir de l’amour pour lui, en étant parfois même, allée jusqu’à la méchanceté et la provocation, mais il s’accrochait. Nous en sommes restés à ce point durant des années, et pas une seule fois, il n’avait voulu s’intéresser à une autre. Puis vint le jour où je dû lui remettre mon faire-part de mariage. Dans ses yeux, j’avais lu tellement de désespoir et de douleur, que je me mis à regretter de l’avoir connu. Il me félicita, mais je ne le revis plus jamais.

À propos de l’auteur :

author

Passionnée de mode depuis ma plus tendre enfance (je chipais les magazine de ma mère), j’ai maintenant une carrière dans le monde du vêtement. En effet, je gère une superbe boutique de vêtements branchés à Québec et j’agis aussi – à temps partiel – comme styliste personnelle. Mais en plus de cette passion vestimentaire : j’adore écrire! C’est pourquoi j’ai décidé de me créer un blogue et d’écrire sur mes passions et mes réflexions au quotidien. J’espère que vous apprécierez! À bientôt!